// projets

L'association mène depuis sa création une série de projets en faveur de l'écotourisme, de la protection de l'environnement, et de l'amélioration des conditions de vie des populations locales. Retrouvez ci-dessous quelques-unes de ces actions entreprises.


// Projets de l'AVEN

Partenariat avec the Giraffe Conservation Fondation (GCF)
La GCF se consacre à assurer un avenir pour toutes les populations de girafes et espèces à l'état sauvage.

Dans le cadre des activités de partenariat AVEN-GCF, l’AVEN a acheté à Niamey du tissus pour la confection de complets ainsi que des raglans et des bottes destinés aux membres de l'association. De plus, l'achat de bottes de paille au marché de Babouddaye était nécessaire pour la réparation de la toitures de deux hangars.

Retrouver le site web du partenaire de l'AVEN: www.giraffeconservation.org

 
Achat de tissus, raglans et bottes à Niamey
Photo: AVEN, 2015

  Distribution des achats aux membres de l'AVEN
Photo: AVEN, 2015

 
Réparation de la toiture des hangars
Photo: AVEN, 2015
  Réparation terminée des toitures des hangars
Photo: AVEN, 2015

 

La valorisation du site touristique
Lutter contre les divers types de pollutions. Actuellement, l'AVEN a lancé un projet de ramassage des déchets plastiques (sachets, bouteilles, emballages de produits laitiers, etc.), ou encore la plantation d'acacias afin de combattre l'érosion éolienne et surtout hydrique qui détruit la couverture végétale, élément indispensable à l'habitat et l'alimentation de la faune de la réserve.

Pour nous soutenir: Fiche de soutien aux œuvres de ramassage de sachets plastiques du plateau de Kouré

 
Ramassage des déchets plastiques
Photo: Laurent Savary, 2010
  Demi-lune, dispositif contre l'érosion hydrique
Photo: Nancy Eicher, 2009

 

Requête pour la lutte contre la pollution
Les membres de l'association ont contacté les agences de voyage, les hôtels, l'administration, les ONGs (nationales et internationales) ainsi que les sociétés locales (telles que transports, manufactures) afin d'avoir leur soutien financier pour lutter contre la pollution et la dégradation de l'environnement.

 

Développement d’un projet d’écotourisme dans la réserve naturelle des girafes de Kouré au Niger
Ce programme repose sur l'engagement financier du groupe "Prêt à Partir" (France) dans le cadre de sa responsabilité sociétale et environnementale et plus précisément au titre du principe de la compensation carbone de son entreprise et de ses clients.
Il est porté par l'ONG Niger Ma Zaada (France) en partenariat avec l'AVEN en charge de la réalisation du projet qui comporte trois volets :

  • La reconstitution du couvert végétal du plateau de Kouré et le Dallol Bosso par la plantation de 20 000 arbres sur une superficie totale de 40 hectares;
  • Le développement et la promotion de l’écotourisme dans la réserve;
  • Une action de solidarité dans le domaine de l'eau au profit des villages concernés de la réserve.  

Retrouver les sites web des partenaires de l'AVEN: www.pretapartir.fr et www.nigermazaada.asso.fr  

 

Réalisation de cartes postales
Afin de proposer un plus large choix de souvenirs aux visiteurs, l'AVEN a créé des cartes postales mettant en scène les dernières girafes blanches de l'Afrique de l'Ouest. Ce projet témoigne de l'importance que les guides ont pour la sauvergarde des girafes. Ci-dessous, vous trouverez les modèles de cartes postales en vente aux bureaux des guides à Kouré.

Cartes postales de girafes peralta
(*.pdf, 2.1Mo)

 
Photo: Arnaud Pernet, 2010
  Photo: Christine Savary, 2009

 

La diminution du conflit homme-girafe
En effet la cohabitation des girafes avec la population locale n'est pas chose aisée, car les girafes ont tendance à s'attaquer aux cultures, un microprojet a été mis en place par l'AVEN. La plantation de melons sauvages, composant le 20% de la couverture du plateau, a été mise en place comme phase d'essai pour éviter aux girafes d'aller se nourrir sur les cultures villageoises.

 
Melon sauvage, un met de choix pour les girafes
Photo: Nancy Eicher, 2009
  Détail sur les graines de melons sauvages
Photo: Laurent Savary, 2010

 

Le suivi et la protection des girafes
Diverses actions sont entreprises dans ce domaine, avec entre autres l'incinération du corps des girafes décédées, ceci afin de juguler les épidémies dans le cheptel. Le braconnage, bien qu'en diminution, est malheureusement une réalité, et se pratique sous forme de prélèvements de parties sur la girafe pour la pharmacopée traditionnelle.

 
une girafe cherchant des feuilles d'acacia
Photo: Christine Savary, 2009
  Girafe dans un champ de mil en période sèche
Photo: Christine Savary, 2009

 

La sensibilisation auprès des jeunes de la région
Organisation d'événements destinés à sensibiliser les populations locales, comme une rencontre sportive (tournois de football) avec les écoles primaires de la réserve naturelle de Kouré.


La valorisation du site
Des activités comme d'autres circuits (ballade à dos d'âne ou à dromadaire, avec une possibilité de dormir dans la réserve). De plus, et afin de compléter la visite des girafes par les aspects composant son environnement, prendre connaissance de l'existence dans la réserve de baobabs sacrés, d'oiseaux d'Afrique (rolier d'Abyssinie; Coukal du Sénégal qui est la symbole de la région; merle métallique à longue queue; milan, etc.), de mares, du dallol Bosso, et des termitières géantes.

 
La buvette, infrastructure pour les visiteurs
Photo: Laurent Savary, 2010
  Une termitière géante de 3 mètres de haut
Photo: Julie Muller, 2010